Le Tai Chi : c’est quoi ?

Le tai chi est une gymnastique énergétique globale qui figure parmi les exercices énergétiques de la médecine traditionnelle chinoise avec le Qi gong. Il est basé sur l’équilibre dynamique du Yin et du Yang. C’est un art martial chinois qui consiste à réaliser un ensemble de mouvements continus, lents et circulaires avec précision. Les exercices de cette pratique sollicitent également une respiration lente, profonde et régulière. Le tai chi est particulièrement bénéfique pour la santé, il permet en effet de rester en forme et de faire circuler l’énergie dans le corps.

Quelles sont les origines du tai chi ?

Les origines du taiji sont encore floues. À la base, cet art était une technique de combat transmise oralement, de maître à élève, et ce, dans le plus grand secret. Bien que l’origine de cette pratique soit difficile à déterminer, de nombreux auteurs désignent un moine chinois appelé Zhang Sanfeng, ayant vécu au XVIe siècle, comme étant le créateur des 13 postures de base du tai-chi. Ce dernier se serait inspiré d’un combat entre un serpent et un oiseau pour concevoir les mouvements et les enchaînements. La victoire du serpent serait due à la lenteur, la souplesse et les mouvements arrondis de l’animal.

La technique du tai-chi s’est simplifiée et adoucie avec le temps. Toutefois, certains maîtres continuent à transmettre les notions martiales traditionnelles de cette pratique dont la connaissance des points vitaux mortels. C’est dans les années 70 que le tai chi est devenu une discipline accessible à tous et intégrée dans les programmes d’éducation physique universitaires. Par ailleurs, il existe de nombreux films qui traitent de la pratique du tai chi, art martial chinois ancestral. Parmi les plus célèbres, il y a Tai-Chi Master et Tai Chi 2. Ces films sont sortis respectivement dans les années 1993 et 1996.

Quels sont les principes du tai chi ?

Le principe du tai chi se base sur l’apprentissage du ralenti. Dans cet art martial, l’extrême lenteur d’exécution décèle les blocages et favorise la sensation de courant énergétique. La prise de conscience du transfert, lent et précis, le poids du corps ainsi que le jeu d’alternance entre les bras et les jambes confirment parfaitement la pensée chinoise qui est basée sur l’équilibre du Yin et du Yang. Une bonne coordination de la respiration lente et profonde et l’exécution des mouvements est primordiale dans cette pratique.

La pratique du tai chi se fait toujours en position verticale. Pour un entraînement complet, le nombre de mouvements à effectuer varie entre 24 à 48. La forme originale du tai chi était composée de 108 mouvements. Ce sont les mains qui guident les déplacements pendant les enchaînements. Elles captent et dirigent l’énergie pour aider le corps à trouver son appui dans le Tan Tien. Situé juste en bas du nombril, ce dernier est considéré comme étant le centre de gravité du corps en tai chi. Cette pratique chinoise repose sur l’équilibre du Yin et du Yang, les deux pôles de l’énergie. Pour rappel, le Yin est issu de la terre et le Yang provient du ciel.

Quels sont les bienfaits du tai chi ?

De nombreuses études ont démontré les bienfaits de la pratique du tai chi pour différentes affections. Cette pratique vous fait bénéficier des différents avantages de plusieurs disciplines dont le yoga, la musculation et les étirements. La pratique du tai chi impacte positivement sur la santé osseuse. Cet art martial permet en effet de renforcer le corps et le mental sans couper le souffle ni abîmer les articulations. D’ailleurs, le tai chi est recommandé aux personnes souhaitant reprendre en douceur une activité physique pour gagner en énergie. Chorégraphiés, les mouvements de cette pratique sont doux et lents. Ils augmentent votre force et votre endurance physique tout en réduisant le risque de blessure, votre corps sera ainsi en meilleure forme. Vous deviendrez également plus souple au fil des séances et aurez beaucoup plus d’énergie.

Différentes études sur le tai chi citées par le New York Times mettent également l’accent sur les bénéfices de cette pratique au niveau du maintien d’une bonne santé physique et mentale. Cette pratique favoriserait un meilleur équilibre de l’esprit et du corps et contribuerait à la prévention des chutes. Faire des exercices de tai chi durant une heure réduit de 43% les risques de chute et de blessures. Pour cela, les séances doivent se faire une à trois fois par semaine pendant 12 à 26 semaines.

Par ailleurs, la pratique du tai chi aide au contrôle de l’hypertension et à réduire les risques de maladies cardiovasculaires. Associant différents exercices comme le yoga, le tai chi permet d’améliorer la capacité aérobic. Cette pratique permet aussi de renforcer le bas du corps, de favoriser la souplesse et d’améliorer la posture.

Les différents styles de tai chi

Il existe cinq styles majeurs de tai chi. Ce sont le Yang, le Chen, le Wu, le Wuhao et le Sun. Ces noms proviennent des noms de famille des créateurs.

Yang

C’est le style le plus populaire du tai chi. Le Yang privilégie les mouvements amples et les cercles verticaux. L’ancrage est plus facile avec les postures avec des bases larges. Le tai chi Yang est particulièrement recommandé pour les débutants.

Chen

Le chen est un style de tai chi beaucoup plus mobile qui nécessite plus de force physique. La partie inférieure du corps (les jambes) est particulièrement sollicitée pour les postures les plus basses. L’entraînement du chen implique de nombreux changements de rythme, des déstructurations et des restructurations.

Chuan

Le style Chuan de tai chi repose sur des enchaînements de mouvements denses et compacts. Les leviers du corps doivent être utilisés intelligemment en raison des changements de direction aisés du style Chuan. La famille créateur de ce style a établi la plupart des textes classiques de tai chi. D’ailleurs, le style Chuan est également connu sous le nom de tai chi Wu Hao.

Wu

Il s’agit d’un style de tai chi dérivé du Yang. Les cercles horizontaux sont privilégiés avec le style Wu. Ce style de tai chi se caractérise par certaines postures penchées en avant ou sur le côté.

Sun

Le style Sun du tai chi est considéré comme le style le plus abouti. C’est une synthèse des trois arts internes. Grand érudit, le créateur de ce style maîtrisait parfaitement le Xingyi quan, le Ba gua zhang, et le Wu Hao (tai chi chuan). Les entraînements du style de tai chi Sun nécessitent une grande mobilité et de la légèreté.

  • Post author:
  • Reading time:6 mins read